fermer
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt

puis modifiée au XVème siècle (le chœur rectangulaire à chevet plat et son transept), puis la façade et la nef ont été reconstruites au XIXème siècle. Cette église remplace celle édifiée en 998 par Thibault, abbé de Cormery.

Le clocher-tour du XIIème siècle présente deux étages de fenêtres en plein-cintre, mais sa flèche octogonale a été érigée au XVème siècle.
Fin XVème – début XVIème, Tauxigny se dote de plusieurs chapelles dont deux dans l’église : la chapelle Sainte Barbe dans le collatéral nord nouvellement construit vers 1450, et la chapelle Sainte Madeleine où est inhumé André Béguin, curé qui l’a fondée.
En 1839, la sacristie est reconstruite. Entre 1842 et 1844, le collatéral nord est construit avec des surcoûts pour la commune, liés à la présence de la cave creusée illégalement par le curé. A la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, de gros travaux de consolidation et de transformation sont effectués pignon ouest et collatéral nord.

 

Les vitrauxPlusieurs périodes et plusieurs maîtres-verriers sont intervenus sur l’église de Tauxigny.

Julien Léopold LOBIN (né le 8 février 1814 à Loches, décédé en 1864) ; on observe un vitrail daté de 1858 au fond de l’église, proche du porche, représentant la Vierge Marie, avec la date du 8 décembre 1854. Cette date correspond à la définition du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. Les vitraux du chœur sont également de LOBIN, datés de 1858. Amand CLEMENT, natif de Chédigny, a été élève du précédent. Il signe les 4 vitraux du collatéral sud de 1891. Ces vitraux dédiés à Saint Gaspard, Saint Paul, Saint Albéric et Véni Coronaberis….. portent également la mention « Chédigny » où était installé l’atelier du verrier.

 

 

 

 

Luc FOURNIER (1911-1912), maître-verrier à Tours, également élève de LOBIN et associé de CLEMENT en 1873, pour le collatéral nord il signe 3 vitraux. On peut observer Saint Joseph (1911), Saint Lidoire et Sainte Cécile (1912). On peut également observer au fond de l’église un vitrail représentant un ange à gauche s’adressant à une femme à droite, ce qui pourrait laisser penser à l’Annonciation.

 

L’église a été inscrite à l’inventaire des monuments historiques, par arrêté du 12 juin 1926.

 

Le Tabernacle en bois doré date du XVIIIème siècle.

La clef de voûte du chœur porte les armoiries des Châteaumeillant, d’argent à trois bandes rouges. De nombreuses têtes d’angelots ornent ce tabernacle, dont la porte est encadrée par des anges, tandis que  d’autres figures angéliques portent triomphalement la couronne surmontant la croix. Ce tabernacle a été restauré au début du XXIème siècle.

Vous pourrez observer à droite de ce tabernacle, deux reliquaires dédiés à Saint Martin et à la Sainte Croix.

 

Le presbytère 

Il a été acquis par la commune et transformé en bâtiment destiné aux associations (centre aéré, accueil des jeunes, salle pour les associations). Son jardin est traversé par la collecte de fontaines qui sont captées et qui circulent à travers le bourg, en passant par le lavoir. A l’angle du jardin, on observe les restes d’une ancienne tour qui marquait l’enceinte du prieuré.

Carte
interactive

plus

“ Venez découvrir les lieux du village
en cliquant sur les puces de couleurs ”

Contact
& horaires

  • Place de la Mairie
    37310 Tauxigny-Saint-Bauld
  • mairie@tauxignysaintbauld.fr
  • 02 47 92 18 02
  • La Mairie
    est ouverte au public

    Lundi, mardi, jeudi : 14h - 18h
    Mercredi : 16h - 18h
    Vendredi : 9h30 - 12h - 14h - 18h
    Samedi : 9h30 - 12h

    L'accueil de la Mairie sera fermé le jeudi 20 et vendredi 21 octobre 2022.

    L'accueil de la mairie de Saint-Bauld est actuellement fermé.